Boîte de Vitesses

 

Si on veut garder sa machine un tant soit peu propre, il faut travailler les étanchéités. Les premières séries de C6 se contentaient de bagues feutre pour tenter de garder l'huile dans le carter!

Entrée et sortie des arbres, mais aussi les paliers de kick et de sélecteur sont à retravailler.

 

Le carter de grille à droite comporte un joint torique, mais comme les efforts de passage des rapports le sollicitent pas mal, on a vite une pellicule grasse de ce coté!

Donc, objectif bagues à lèvres partout. Evidemment, ceci ne se fait pas à la lime. Ces adaptations nécessitent des reprises d'usinage, voire quelques petites pièces à refaire. Donc à n'envisager que si on peut s'approcher d'un tour et d'une fraiseuse.

J'ai même poussé le vice à monter un roulement coté grille de sélection, à la fois pour diminuer les frottements parasites en sélection, mais aussi pour soulager le joint d'étanchéité des efforts radiaux.

Une fonderie du couvercle, avec un bossage plus grand, est disponible au club et permet de réaliser cette évolution sans changer l'aspect visuel de la boite, une fois le levier installé:

 le plan de la modification

 

Le montage de la pédale du sélecteur sur deux roulements à billes est un truc d'André Sauvé, et améliore vraiment le passage des vitesses. Vue d'ensemble.

L'axe des cliquets sur aiguilles, je viens de le faire (12/2010) et je n'ai pas encore d'avis sur la question, à priori, ça doit aller dans le bon sens!

Premier galop ce jour avec la boîte retravaillée (mars 11): la précision de sélection est très bonne, avec l'embrayage qui libère le disque, le point mort est très facile à trouver sans l'aide du levier manuel...

 
   

 

Une autre bonne idée nous est proposée par Fabrice, notre président. Cela concerne l'optimisation du positionnement du pignon de 4ème.

Quand le crabot est engagé, on relève un jeu moyen d'environ 1.3 à 1.5 mm. Le couple n'est donc transmis que par le haut des dents du crabot, d'où usure rapide des dites dents, et vitesses ayant tendance à sauter à la longue.

 Il "suffit" donc d'enlever 1 mm sur le coté droit de la cannelure (si on met le cône de sortie BV à gauche). Attention, c'est dur!

Voici comment j'ai fait, mon tour n'étant pas très puissant. Une fois la couche cémentée partie, on peut donner un petit coup à l'outil pour fignoler l'angle.

Ensuite, il faut caler de 1 mm de l'autre coté avec une rondelle de latéral supplémentaire (22x34x1).

Autre truc de Fabrice, les rondelles déflecteur, en tôle douce, peuvent être avantageusement remplacées par des rondelles d'appui de butée à aiguilles, AS2035 (voir catalogues des roulementiers).